dominique bailly

sculpture. paysage. promenade.

exposition du 01.07.2021 au 12.11.2021

"Atelier en limousin", 1990. Copyright Dominique Marchès
"Atelier en limousin", 1990. Copyright Dominique Marchès

 

Les deux musées de France de la communauté de communes Chinon, Vienne et Loire associés au 24 galerie à Chinon, présentent une exposition dédiée à l’œuvre de l’artiste contemporaine Dominique Bailly.Cette exposition est en partenariat avec la Maison Max Ernst à Huismes et le Château du Rivau à Lémeré qui accueillent depuis plusieurs années des œuvres imposantes de l’artiste dans leurs jardins.

 

 

Née en 1949 à Paris, Dominique Bailly s’installe en Touraine en 2006 dans l’ancienne maison de Max Ernst et Dorothea Tanning. L’artiste y vit et travaille en alternance avec son atelier à Paris jusqu’à son décès en 2017.

Dominique Bailly est intervenue dans la plupart des lieux culturels dont l’activité s’oriente à la fois vers l’art contemporain et la nature en France ou à l’étranger. L’exposition présentée sur le territoire de la communauté de communes Chinon, Vienne et Loire rend hommage à son œuvre à travers cette rétrospective "Sculpture. Paysage. Promenade".

 

L'écoMusée présente à travers ses différentes salles d'expositions et dans ses extérieurs des oeuvres de Dominique Bailly. Une exposition sur les interventions dans le paysage menées par l'artiste vient enrichir les expositions présentées à Chinon sur le travail de sculptures d'atelier.

 

 

Œuvrant à la frontière entre la sculpture et le paysagisme, Dominique Bailly fait partie du petit nombre d’artistes français qui travaillent dans un champ plus largement représenté aux États-Unis, en Angleterre ou en Allemagne. Dominique Bailly est intervenue dans la plupart des lieux culturels dont l’activité s’oriente à la fois vers l’art contemporain et la nature en France ou à l’étranger.

 

 

Chacune des œuvres de Dominique Bailly, en appelle au déplacement du promeneur, à son implication physique, guide sa découverte progressive du paysage et l’inclut comme participant dans le lieu dont il explore les rythmes et la topographie. C’est la notion de « sculpture-promenade » que l’artiste a conçue dans la familiarité des alignements mégalithiques. Dans le passage de l’atelier au travail direct dans le paysage, Dominique Bailly procède du même principe de révélation d’une forme, d’un sens, d’une histoire cachée.

 

 

Dès l'automne 2021, un travail sera engagé avec une école du paysage pour réaliser dans le bocage de l'écoMusée une intervention d'après Dominique Bailly qui sera visible au cours de l'année 2022.