Le bocage, un paysage remarquable

 

 

Dans un écrin de verdure, le site de l’écomusée invite à la rêverie. Les quatre hectares de prairies qui entourent les espaces d’exposition abritent animaux sauvages et domestiques. Ainsi, oiseaux, insectes, petits mammifères et autres habitants côtoient le cheval, l’âne, les vaches, les moutons et les chèvres au sein de prairies bocagères. L’écomusée est engagé dans la préservation de ce paysage façonné par l’homme depuis le Moyen-âge. L’éco-pâturage et la réhabilitation des haies favorisent le développement d’un écosystème remarquable. L’art y tient également une place prépondérante car c’est lui, qui outre son esthétisme, pose des questionnements et invite le visiteur à la méditation. L’art est un marqueur social qui mis à l’honneur dans nos parcelles permet de prolonger la réflexion initiée dans le musée. Le musée est donc dedans et dehors et offre au visiteur une expérience inédite de visite.

 

 


 

Dimanche 5 juin de 10h à 19h - gratuit

Rendez-vous aux jardins

à l'écoMusée


Alors que la confluence de la Loire et de la Vienne est classée à l'Unesco et que l’espace bocager de l’écoMusée est reconnu au titre des Espaces Naturels Sensibles, le paysage est mis à l’honneur lors de cet événement national qui rassemble de nombreux intervenants. Les animateurs, naturalistes et artistes rythmeront cette journée avec des rencontres, jeux et ateliers qui sublimeront la nature et la diversité des prairies bocagères du musée. L'historienne de l'art, Colette Garraud sera l'invitée d'honneur de cette manifestation. Elle viendra rendre hommage à l'oeuvre de l'artiste Dominique Bailly et à sa relation à la nature et au paysage.

 

De très nombreuses animations et ateliers ponctueront cette journée :

« autour d’un brin d’osier » avec Marie-Hélène Métézeau, « paysages de poche » avec Sandra Dufour, « bijoux au naturel » avec Amandine de l’Oasis Cravantaise. Le CPIE Touraine-Val de Loire animera de nombreux ateliers : « hôtels à insectes », « habiller son jardin », « faire sa station météo », il proposera des interventions ludiques sur la biodiversité bocagère et vous présentera son rucher associatif. Plusieurs fois dans la journée, vous retrouverez le spectacle « Moutons d’arbres » de la compagnie Vent Vif. « Moutons d’arbres », c’est une pause, un arrêt dans un endroit du paysage avec de courtes histoires singulières, tels des haïkus, des instants de rêveries.

 

La Mission Val de Loire présentera au public ses actions et ses projets en lien avec la connaissance et la valorisation du patrimoine et des paysages du Val de Loire. L’exposition « Bocages en bord de Vienne » sera déployée en extérieur et accompagnée d’ateliers menés par l’équipe des musées : « Comment fabriquer son fusain ? » et « Lutherie éphémère ». Des jeux en lien au paysage accompagneront cette journée.

 

Avec la possibilité de vous restaurer sur place, venez apprécier la vitalité et les savoir-faire de nombreux professionnels qui partageront avec vous leur passion commune pour ce patrimoine exceptionnel.

 

 

 

 


L'écomusée accueille sur son site des résidences d'artistes, des étudiants, des chercheurs et des associations.


Florent Lamouroux, "Balise", 2020

"Balise" est une intervention de Florent Lamouroux dans le bocage de l'écoMusée dans le cadre de la programmation #habiterlelieu. Commissariat : Anne-Laure Chamboissier. Avec le soutien du Conseil Départemental d'Indre-et-Loire.

 

Dans le cadre de sa résidence durant l'hiver 2019, l'artiste s’immerge et recherche en bord de Vienne. Il découvre une balise routière en plastique rouge, échouée sur la berge lors d'une crue. La présence incongrue de cet objet décontextualisé devient le point de départ d'une tentative de l'intégrer à ce paysage de bocage. Par un processus de transformation semi industriel, la matière est broyée puis fondue pour façonner manuellement une longue forme filaire irrégulière.

 

Dans un souci de proposer une démarche éthique et une esthétique de la dissimulation, loin de toute domination de l'art sur le paysage, l'artiste opère une micro-intervention au sein des pâtures de l’écoMusée. Les fils sont alors tendus sur les piquets existants et redonnent à cette balise ainsi recyclée, sa fonction originelle de barrière, en adéquation avec ce nouvel environnement façonné par l’homme.

 

 

 

Florent Lamouroux, "Balise", 2020. Copyright l'artiste.
Florent Lamouroux, "Balise", 2020. Copyright l'artiste.

François-Xavier Chanioux, "Rinascere", 2019

Artiste tourangeau né en 1982, François-Xavier Chanioux a fait ses armes avec le dessin et le cinéma. Il expose en France et à l’étranger et a mis récemment son art au service de l’environnement en créant un nichoir monolithe (Carbon Shelter ; 2019), témoin de l’empreinte de l’homme sur la nature.

 

Auteur de Rinascere (2019), l’artiste interroge l’humanisme de la Renaissance et par extension l’homme en général, quand l’écoMusée, musée d’anthropologie culturelle, interroge le visiteur sur son rapport au monde. En faisant dialoguer passé, présent et avenir, l’écoMusée considère les œuvres d’art comme des balises qui invitent à des questionnements sur des sujets d’actualité.

 

Créé dans le cadre des « 500 ans de la Renaissance », cet imposant cube blanc, rappelle l’origine du bocage, paysage créé de toute main par l’Homme à des fins utilitaires. Sa géométrie, métaphore de la raison humaine qui rationalise et domine l’espace et la nature, est mise à mal par des coups de pioche.

 

Si ce cube représente la perfection du monde, que deviennent les coups de pioches ? Évoquent-ils la soif de connaissance de l’Homme ou son désir de domination sur la nature ?

 

Il semble que l’artiste nous propose deux lectures de Rinascere… L’Homme explore-t-il son passé pour mieux le comprendre ? Répond-il à son avidité en creusant le sol pour y trouver des richesses matérielles ?

 

Il appartient à chacun de se faire son idée ou simplement d’apprécier la poésie de cette pièce dans le paysage.

 

 

François-Xavier Chanioux, "Rinascere", 2019, copyright l'artiste.
François-Xavier Chanioux, "Rinascere", 2019, copyright l'artiste.